Tablier japonais : accessoire polyvalent à la mode

Le tablier japonais est devenu de plus en plus à la mode actuellement à cause de son confort et de sa polyvalence. 

Qu’est-ce qu’un tablier japonais ? 

Le tablier japonais est comme son nom l’indique : un tablier. Il a le même concept que les autres tabliers banals. C’est-à-dire qu’il va protéger le vêtement de celui qui le met des éclaboussures de la cuisine (sauces, huiles, etc.). Sa différence se trouve sur la façon de le porter et de le mettre mais également sur le design. Le tablier japonais est particulièrement élégant qu’on oublie même que c’est un tablier. Il a été inspiré des vêtements de cuisine des japonais. 

En effet, il est doté de deux bretelles croisées dans le dos et possède aussi de grandes poches sur les côtés pour mettre des outils indispensables et inséparables de la cuisine.  Pour le mettre, il faut l’enfiler sur le cou. Il s’ajuste tout seul et n’a pas besoin de ruban sur la taille pour le maintenir. C’est un tablier conçu pour tout le monde ; les femmes, les hommes et les enfants. 

Quels sont les avantages de porter un tablier japonais ?

Principalement, le tablier japonais met à l’abri le vêtement en dessous, contre de diverses saletés exactement comme le tablier classique. Mais ce n’est pas sa seule particularité. Il présente d’autres atouts :

  • Il est facile, pratique et rapide à mettre ; pas besoin d’un nœud qui lâche tout le temps pour le maintenir en place et il suffit juste de le glisser sur le cou pour l’enfiler. 
  • Il est très confortable car il est le plus souvent fait avec du lin lavé, qui est reconnu pour sa douceur et sa résistance mais également sa capacité à se laver facilement même avec des tâches tenaces. 
  • Le tablier japonais peut s’utiliser à l’intérieur qu’à l’extérieur ; c’est un accessoire mixte. Donc, on ne l’utilise pas uniquement dans la cuisine mais également dans le jardin, pour le bricolage … 

Comment fabriquer soi-même ses tabliers japonais ?

Pour coudre un tablier japonais, il faut commencer par découper le tissu en plusieurs rectangles selon la taille du propriétaire (tablier, bretelle, poche) pour faciliter le travail. Ensuite, on prend le rectangle de la poche et on fait des points zigzag sur tous les bords. Une fois cousu à la main, on maintient la poche sur le tablier avec des épingles. Il faut piquer les bords à la main. Pour les bretelles, il faudrait les placer sur la longueur et coudre les trois côtés. Il faut ensuite faire des ourlets sur tous les côtés du tablier. On procède maintenant à l’assemblage, à commencer par épingler les bretelles dans le dos sur l’envers (il faut que les deux se croisent). C’est-à-dire que le bout gauche sur le devant du tablier doit rejoindre l’extrémité droite du tablier et vice versa. La décoration et la finition seront selon le goût et les préférences de chacun.